Douleur aiguë

Douleur aiguë et chronique : Comment les distinguer ?

La douleur est détectée par le mécanisme de défense de l’organisme. Lorsque le corps détecte un danger qu’il soit interne ou externe, il envoie un signal au cerveau qui déclenche par la suite la douleur. On parle alors de douleur aiguë qui n’est pas forcément une douleur intense. Comment différencier la douleur aiguë de la douleur chronique ?

Qu’est-ce que la douleur aiguë ?

La douleur aiguë est très facile à reconnaître. Elle est souvent de courte durée, c’est-à-dire qu’elle peut disparaître quelques temps après son apparition en fonction du temps nécessaire à la guérison. Sa cause est par ailleurs facilement détectable. Les douleurs aiguës peuvent par exemple être dues aux soins ou encore aux examens médicamenteux. Il peut aussi s’agir des résultats indésirables des traitements ou par la tumeur. Les douleurs sont atténuées lorsque les causes ont été découvertes et traitées. Quand la douleur fait son apparition, il ne faut pas tarder à chercher sa cause pour pouvoir la traiter efficacement. Il faut savoir que plus une douleur dure plus les risques qu’elles deviennent permanentes augmente. C’est dans ces cas qu’on parle de douleurs chroniques.

La douleur chronique comment elle se présente ?

Ce type de douleur a plusieurs spécificités. Elle dure au moins 3 mois même après que le patient ait suivi un traitement antidouleur. La douleur persiste par ailleurs, malgré le fait que la cause de la douleur a été traité. Ce mal-être est très difficile à comprendre puisqu’il n’a pas toujours de cause perceptible. La douleur peut augmenter ou diminuer sans raison, il arrive même qu’elle disparaisse ou réapparaisse sans que l’on puisse savoir pourquoi. La douleur chronique est physiquement et moralement éprouvante, le pire c’est que les raisons pour lesquelles une douleur aiguë devienne chronique ne sont pas encore comprises par les spécialistes.

La douleur aiguë une maladie pesante

Les douleurs chroniques ne sont plus des signaux d’alarme, mais deviennent des maladies qu’il faut absolument traiter. Le traitement se fait sur le long terme et nécessite parfois l’intervention de spécialistes de la douleur. Il faut savoir que plus cette maladie perdure plus elle devient fatigante que ce soit au niveau physique que moral. Les conséquences sur l’individu sont graves puisqu’elle peut conduire à la perte d’autonomie, le handicap, l’isolement, la dépression etc. Les douleurs sont très mal vécues par les personnes atteintes puisqu’elles ne sont pas visibles de l’extérieur. L’entourage peut donc ne pas être compréhensif pensant que c’est juste une question de motivation. Cette non-reconnaissance de la douleur devient une véritable souffrance pour les patients.

Articles similaires